Trésor de 18 monnaies en or romaines trouvées au T2 UPG

In Trésors et TOP découvertes
IMG 4092

Contexte de la découverte

Un véritable Trésor. Les 18 monnaies romaines en or ont été trouvées dans un champ. Les premières se trouvaient à 30cm de profondeur et le signal avec le Teknetics T2 UPG était faible mais régulier. L’identification visuelle était fluctuante car en limite de détection. En passant en mode BP (boost process), le son devint plus net. L’inventeur commence son trou. A mesure qu’il s’approche de la cible, l’ID visuelle se stabilise. La première monnaie sort, puis une autre puis d’autres…On vous laisse imaginer le degré d’émotion, un aureus représentant pour le prospecteur le Saint Graal de la monnaie romaine. L’inventeur est repassé ensuite avec un disque de 38cm et un petit disque de 15cm dans toutes les configurations (mode discrimination et tous métaux). Au total, ce sont 18 monnaies en or de 7.5gr qui seront exhumées pour un poids total de 135 grammes pour ce tresor antique. Aucune autre monnaie romaine ou trace d’occupation antique (poterie, clou, tuile….) ne sera révélée sur l’endroit de la découverte.

IMG 4123
Tresor de monnaies romaines en or romaines trouvés avec un détecteur Teknetics T2

Composition du dépot

Les 18 aurei datent de la dynastie des Antonins. 6 monnaies d’Antonin le Pieux (138-161), 6 monnaies de Marc Aurèle (161-181) fils adoptif d’Antonin qui lui succède à sa mort (ceux qui ont vu le film Gladiator s’en souviendront !), Faustine Jeune épouse de Marc Aurèle et Lucius Verus adopté lui aussi par Antonin et coempereur romain avec Marc Aurèle (161-169). Certaines monnaies sont en état incroyables (SUP) et semblent ne pas avoir circulé. En 19 av. J.-C., Auguste organise le système monétaire impérial combinant or, argent et cuivre. La frappe d’or comprend l’aureus, qui pèse 1/42e de livre soit 7,79 g et vaut 25 deniers ou 100 sesterces, et un sous-multiple, le quinaire d’or ou demi aureus. Un aureus représente 25 deniers, 100 sesterces et 400 as. Le dépot a donc une valeur de 1800 sesterces qui est l’unité de base à l’époque.
Pour vous donner une idée de ce que cela représente voici le cout de la vie sous le Haut Empire. Les fouilles entreprises à Pompei ont permis de déterminer qu’un modius (équivalent d’un volume de 8 litres) de blé coutait 12 as soit 3 sesterces, une tunique 15 sesterces, un esclave 2500 sesterces soit 25 aurei. Un travailleur manuel touchait 4 sesterces par jour. La solde d’un travailleur est donc presque d’un aureus. A partir de Domitien un légionnaire touche 300 deniers par an soit 12 aurei. Plus le soldat est gradé, plus sa solde est importante.

Ces 18 monnaies représentent donc 18 mois de solde d’un légionnaire. Un centurion, lui, touchait 5000 deniers, soit 200 aurei par an, c’est à dire 16 aurei par mois ! L’une des monnaies de Lucius Verus qui présente un cavalier au revers sautant au dessus d’un ennemi vaincu est très rare.

Solde d’un soldat, butin d’un vol ou thésaurisation de la part d’un marchand, on ne peut hélas que spéculer sur l’origine de ce dépôt.

Abonnez-vous pour recevoir les nouveaux articles par e-mails.

You may also read!

Denier des Eduens

Les monnaies gauloises des Eduens et leurs tribus

Pour vous permettre de mieux appréhender la numismatique celtique et de situer avec plus de précision l’origine de toutes

Read More...
Antoninien de Tétricus II

Les monnaies Romaines de Tétricus II

Nous vous vous proposons d'apprendre à identifier les monnaies romaines de Tétricus II. Nous allons aborder le contexte Historique

Read More...
Aulerques Eburovices Hémistatère au sanglier (60-50 avant J.-C.)

Monnaies gauloises – Le monnayage des Aulerques Eburovices

L'un de nos clients est venu à la boutique, fin de semaine dernière afin de demander de l'aide pour

Read More...

Mobile Sliding Menu